Bokja chez Storie

Bokja, expressions poétiques

On sent tout de suite le farouche besoin d’expression des deux artistes / designer Libanaises Hoda Baroudi et Maria Hibri quand on admire leurs oeuvres. Chaque pièce, unique, raconte une histoire, et, par sa forme, ces matières qui s’entrechoquent, délivre une charge émotionnelle rare dans l’univers du design.

Le mobilier comme porte-voix…
Les collections Bokja s’inprègnent d’histoire, de traditions, mais répondent aussi directement à l’actualité et aux grandes questions de notre temps. Le printemps arabe, la condition féminine, le nivellement culturel ont tous fourni à nos deux artistes matière à décorer. Mais quelque soit le constat cousu dans la matière, ou celui que l’on choisit d’y voir, c’est un véritable travail de pacification du message politique qui est entreprit ici, une manière de colorer, de rajeunir et de dédramatiser le moyen orient d’hier et d’aujourd’hui.

Bokja est un vieux terme Turc qui désigne les étoffes finement ouvragées utilisées pour protéger les trésors de famille qui faisait partie de la dot pour la jeune épouse. Les deux créatrices, depuis leur atelier de Beyrouth, composent avec les matières textiles pour raconter des histoires, nous faire voyager sur la route de la soie jusqu’à l’extrême-orient, fusionnant des formes contemporaines (mobilier 50-70) avec des motifs et traditions millénaires.

Fidèles à leurs principes, toute la production est confiée à des femmes libanaises afin de perpétuer leur culture artisanale et améliorer leur quotidien dans des conditions difficiles.

Une collection d’une grande puissance symbolique et poétique à découvrir pendant 1 mois chez Storie.

Partagez si ça vous a plu !