Exposition de la maison de couture Zarif

Zarif. Partage et préservation de l’héritage culturel Afghan.

Zarif signifie « précieux » en Dari, la langue parlée en Afghanistan. Fondée en 2005 par Zolaykha Sherzad, Kaboulie exilée, architecte, styliste et altruiste, Zarif design est une maison de couture qui tente de faire revivre la tradition textile Afghane à travers l’oeuvre de sa créatrice, et l’ouvrage exquis de plus de 36 femmes et 18 hommes qui travaillent soies et laines précieuses pour créer manteaux, chemises et robes aux motifs et coupes Afghans et contemporains. Une collection hommage à l’héritage culturel, au travail manuel, et à l’équité, qui exprime l’amour et l’admiration d’un pays riche de culture et de savoirs faire.

Broderie Afghane

PARCOURS DE FEMMES

Zolaykha Sherzad (Afghanistan)
Texte redigé par Frank Tetard, Le moyen Orient

Édifier un pont entre deux mondes grâce à la mode. Tel est l’objectif de Zolaykha Sherzad, une afghane exilée, aujourd’hui à la tête de Zarif Design, une maison de couture assez singulière.

“Je veux montrer au monde que l’Afghanistan n’est pas juste une terre de guerres, d’orphelinats et de Burquas. C’est aussi un haut lieu de culture, d’histoire, et de textiles d’une rare beauté.” – Zolaykha Sherzad

Zolaykha est née à Kaboul et contrainte de fuir à l’âge de 10 ans son pays natal, avec ses parents, après le coup d’État communiste, confectionne aujourd’hui des lignes de vêtements pour homme et femme, dont le style allie tissus et soieries traditionnels afghans à des coupes de facture occidentale des plus tendances.

Broderie Afghane

Rien pourtant ne la prédestinait au stylisme. Diplômée en 1994 de l’École d’architecture de l’Institut de technologie de Lausanne en Suisse, où elle s’était réfugiée avec sa famille, elle se met à travailler sur des projets architecturaux en Suisse, au Japon puis aux Etats-Unis. Pourtant, tout au long de ces années de formation et de réussite, elle n’en oublie pas pour autant ses racines et l’Afghanistan. En 2000, grâce à l’aide d’exilés afghans de New York, elle lance « School of Hope », une association dédiée à la levée de fonds pour la construction d’écoles primaires et secondaires en Afghanistan, dans la province rurale de Ghazni. Pour Zolaykha, cette initiative est un moyen de sortir les enfants afghans du traumatisme de la guerre, en l’éloignant le temps de la classe de leur quotidien et de leur histoire familiale. Sur un plan personnel, elle lui donne la satisfaction d’être utile aux autres et à l’Afghanistan. Au début des années 2000, la fin du du régime Taliban lui permet enfin de retourner pour la première fois depuis 25 ans dans son pays d’origine, dévasté par la guerre, où tout est à reconstruire. Elle va pourtant y passer deux ans, accompagné de son mari et de son fils, en dépit des risques liés à l’instabilité qui perdure dans le pays. À l’occasion de la visite d’une école, dont la construction a été financée par son association, elle tombe un peu par hasard sur un atelier de couture pour femmes. La jeune afghano-américaine est immédiatement impressionnée par la qualité du travail artisanal qui y est réalisé, tout en déplorant la perte d’identité afghane des tissus confectionnés, trop largement inspirés par l’occident.

Broderie Afghane

Face à ce constat, et avec l’ambition de faire revivre la tradition textile afghane, elle décide de monter en 2005 avec un ONG, Zarif Design, (zarif signifiant « précieux » en Dari, la langue parlée en Afghanistan), après avoir toutefois obtenu un Master en stylisme à l’Institut de technologie de la mode de New York. Cette maison de couture américano-afghane s’organise autour de Zarif Design Centre, un atelier de couture situé à Kaboul qui emploie 36 femmes et 16 hommes et travaille la soie, la laine « à l’afghane » pour créer des manteaux, chemises, robes aux motifs et coupes afghans, mais adaptés pour la mode internationale. La première collection présentée à Kaboul en mai 2005 a d’ailleurs immédiatement rencontré un vif succès auprès de la communauté expatriée. S’inspirant des « chapans » ces capes traditionnellement portées par les hommes, à l’instar du Président Karzaï, Zarif Design a notamment conçu un long manteau cintré en soie destiné aux femmes qui séduit le plus grand nombre pour son côté « ethnique ». D’autres défilés se succèdent, les années suivantes, à Delhi, Paris, Dubaï et New York. 2009 marque sans doute la consécration pour la jeune styliste afghane, puisqu’elle a participé en tant qu’artiste à la Biennale de Venise et que sa nouvelle collection est en vente à Paris chez Agnès B qui l’a soutenue par la suite à l’occasion d’un défilé à Londre, Octobre 2010 et puis le lancement de la collection dans sa boutique. Cette rencontre entre Agnes b est le resultat d’une reconnaissance positive d’une culture a travers le travail magnifique d’artisans afghans.

Broderie Afghane

Zarif Design est pour sa créatrice, une façon de montrer que l’Afghanistan n’est pas qu’un théâtre de guerre, un pays de pauvreté où les femmes portent la burqa, mais un pays riche d’une histoire, d’une culture et au savoirs faire ancestral dans le tissage de la soie. Des atouts que Zolaykha Sherzad utilise aujourd’hui pour aider au développement de son pays.

Broderie Afghane

POUR EN SAVOIR PLUS :
www.zarifdesign.com

Partagez si ça vous a plu !